Vol à la hutte à livres.

Je n’ai pas un an d’existence, et le mot voleur, gagne petit, super érudit me parcourt déjà l’esprit. On m’a dépouillée de tous mes livres.  Ce n’est pas l’action d’un super érudit ! Eh non !  En 168 heures de lecture, un super-érudit dévore le contenu de ces livres. Mon parrain est passé porter le pet à ceux que l’on appelait les « gens d’armes » au Moyen âge. Ils ont conseillé de me surveiller. 

Que vont devenir mes chères têtes blondes et brunes ? Est-il normal de priver ces petits des livres qu’ils affectionnent ? Flaujaguais, Flaujaguaises, unissez-vous pour me protéger !

Signé: la hutte à livres de Flaujagues

Laisser un commentaire